Edito

ÉDITO – Comme beaucoup de projets culturels, PRO’SCENIO est né du désir de plusieurs artistes de construire quelque chose de pertinent et d’original; de construire un projet collaboratif qui comble un manque, qui complète ce qui existe déjà. On trouve en France beaucoup d’académie de jeunes chanteurs, de lieux où la voix est placée au centre des préoccupations. Ces lieux sont indispensables. Mais selon nous, il manquait un espace où de jeunes artistes de TOUS les arts de la scène lyrique puissent s’affirmer librement, donner leur vision d’une œuvre, exprimer leurs préoccupations, la manière dont ils perçoivent l’avenir de l’Opéra. Ce sont eux qui vont construire le futur de l’art lyrique. Qu’ils soient metteurs/metteuses en scène, costumiers / costumières, instrumentistes, scénographes, maquilleurs / maquilleuses, chanteurs / chanteuses ou créateurs / créatrices de lumières, PRO’SCENIO veut leur donner une voix, épaulés par des artistes confirmés.

Chaque jour, depuis le mois d’avril 2015, PRO’SCENIO se précise et se construit, au téléphone, en rendez-vous avec des mécènes potentiels ou des responsables politiques, sur Skype, sur des coins de table dans des cafés. Pas de bureau fixe pour PRO’SCENIO mais l’énergie et le talent de ceux qui ont fait le pari de rejoindre ce projet ambitieux, et, nous l’espérons, pérenne.

Pierre Ribémont, mars 2016